Ostéopathie tissulaire Lyon 6, pour toutes les phases clefs de la vie

 

 

Les indications de l'ostéopathie tissulaire


De part son mode opératoire, l'ostéopathie tissulaire s'adresse à tout être et à tous les moments de la vie. 


A chaque fois qu'un changement intervient dans votre vie, votre organisme doit s'y adapter. Lorsque ces modifications se font sur un état vigoureux et à la base équilibré, tout se passe sans heurt. Dans le cas contraire, votre organisme aura d'avantage de mal. Une consultation auprès de votre ostéopathe l'y aidera.


Lorsque les changements d'équilibres sont particulièrement brutaux, un traumatisme par définition, votre organisme aura d'autant plus de mal à s'adapter. Une consultation sera la bienvenue.


La naissance ainsi que l'accouchement pour la mère sont eux aussi de parfaites illustrations de changement brutal de mode de fonctionnement. Votre ostéopathe pourra adoucir ces transitions en agissant autant en amont qu'en aval de ces évênements.



Vous trouverez ci-dessous ce qui ne peut être que des exemples de situations pouvant vous orienter auprès de votre ostéopathe. Comme déjà mentionné, cette consultation soulagera des maux d'origine fonctionnel et en aucun cas organique.



Autour de la grossesse et de la naissance


Votre projet de fonder une famille se précise. Une consultation auprès de votre ostéopathe permettra de vous aider a préparer votre corps aux multiples changements qui vous attendent, tant sur le plan physique qu'hormonal.

Votre projet tarde à se concrétiser alors qu'aucune infertilité n'a été objectivée. Votre ostéopathe peut vous aider à rétablir l'équilibre si subtil dont votre organisme a besoin notamment lors de la nidation.

Entre votre 10è semaine (2 mois et demi) et votre 28è semaine (début du 7è mois) de grossesse, une consultation en ostéopathie pourra vous apporter un meilleur confort. Elle harmonisera la symbiose mère-enfant. Les nausées permanentes, mal de dos, sciatique, aigreur d'estomac, jambes lourdes et fuites urinaires ne sont pas le lot irrémédiable des femmes enceintes.

A partir de la 36è semaine (début du 9ème mois) la taille de votre enfant est telle qu'il est primordial de s'assurer de la bonne mobilité de votre bassin si cela n'a pas encore été fait. Cela ne pourra que faciliter, autant pour la mère que pour le bébé, une naissance par voie basse.

Même lorsqu'elle se fait dans les meilleures conditions possibles, la naissance reste un évènement traumatique pour l'enfant et sa mère. Un rendez-vous est a prévoir pour les deux les premières semaines de vie. Il est préferable d'organiser ce rendez-vous, au moins pour le bébé, dans les premiers jours de vie dans les cas suivant:

- lorsque le bébé est en souffrance et pleure beaucoup,
- lors d'un accouchement par césarienne,
- dans le cas de multiparité,
- après un déclenchement par ocytocine,
- après une toxémie gravidique,
- après extraction par forceps ou ventouse,
- lors d'un accouchement très rapide ou au contraire très long,
- lorsque le cordon ombilical serrait le cou du bébé,
- après une expression utérine avec une poussée déviant de l'axe sagital,
- en cas de torticolis congénital,
- en cas de fracture de clavicule,
- s'il y a une hernie inguinale,
- si une subluxation de hanche est suspectée,
- lors de troubles de la succion,
- si un passage en néonatologie a été nécessaire.

Et pour la jeune maman? Elle n'est plus une femme enceinte mais n'en a pas moins besoin d'attention. Elle aussi a vécu un changement corporel et hormonal incomparable. Etre aidée à retrouver plus rapidement un équilibre est un véritable soutien. Elle aura besoin d'être au mieux de sa forme au plus vite pour répondre aux incroyables sollicitations d'un nourrisson sans se perdre.

Chez l'enfant


Après les 6 premières semaines de vie, même si une première consultation a déjà eu lieu les premiers jours de vie, un second rendez-vous permettra de déceler et ajuster les difficultés d'adaptation du nouveau né à son nouveau milieu. Elle lui permettra également de se préparer aux éventuelles vaccinations qui l'attendent.

Si votre consultation n'est pas préventive, vous pouvez y songer en cas de:


- colique avec un bébé qui se tortille et pleure beaucoup,

- de larmoiement sur un oeil et même parfois bilatéral,

- de reflux gastro oesophagien,

- de troubles du sommeil (nous parlons bien ici du sommeil du nourrisson et non pas celui de ses parents...) avec notamment des problèmes d'inversion jour/nuit,

- de bébé qui se jette en arrière, en hyperextension,

- de rotation de tête asymétrique,

- de forme de tête asymétrique,

- de reflux gastro-œsophagien,

- d'usure de la première chevelure asymétrique,

- de persistance de douleur en cas d'allaitement,

- de difficulté à trouver un lait adapté.


Une fois l'ensemble de ses vaccinations effectué, une consultation permettra au nouveau né de mieux les gérer.

Viens alors l'apprentissage de la marche et les nombreuses chutes que cela suppose pour la plupart des enfants. Une fois cet apprentissage effectif, votre ostéopathe s'assurera de la bonne adaptation de votre enfant à la station debout.

Plus tard, d'autres problèmes comme la marche avec un pied en dedans, pourront vous faire consulter, tout comme un strabisme et plus tard encore un problème d'occlusion dentaire, une attitude scoliotique. Pour ce faire, votre ostéopathe travaille déjà en collaboration avec un certain nombre de podologues, orthoptistes et dentistes. 

Votre ostéopathe pourra également vous aider a comprendre une énurésie non organique, des troubles du transit ou une hyperactivité.


Dans les faits, ces indications ne sont là que pour vous donner une idée du champs d'action de votre ostéopathe. Son rôle est d'aider votre enfant a se défaire de ces troubles fonctionels. 

Et qui peut déceler ces troubles fonctionnels? Qui d'autre mieux que vous, ses parents, qui vivez avec lui depuis toujours, en serait le plus à même?



Chez l'adulte


Comme nous avons pu le voir dans les concepts de l'ostéopathie tissulaire, chaque traumatisme de notre vie qu'il nous a été difficile de gérer seul reste inscrit dans nos tissus.
Or nous vivons pour une grande partie d'entre nous aujourd'hui une vie stressante, souvent sédentaire. Ces conditions sont particulièrement propices aux traumatismes et à leur difficulté de gestion. Cela se manifeste notamment par:

- le mal de dos, pouvant aller des cervicales à des douleurs coccygiennes,
- les maux de tête, des migraines,
- une fatigue permanente,
- des troubles du sommeil,
- des troubles de la vigilence,
- des troubles de l'humeur,
- des troubles digestifs,
- des règles douloureuses.

Cette liste n'a pas pour vocation d'être exhaustive. Elle ne donne que des exemples. Pour résumer, votre ostéopathe peut vous aider lorsqu'il ne s'agit pas de trouble organique et qui:

- provoque une douleur constante ou intermitante,
- provoque un inconfort,
- diminue une mobilité articulaire.

Les sportifs - Les musiciens


En plus de nos vies professionnelles souvent peut équilibrées, nos loisirs peuvent également entretenir ou même être la source de dysfonctions. C'est particulièrement le cas des activités nécessitant des positions longuement maintenues ou répétées. 

Il ne s'agit pas alors d'interrompre ces disciplines contribuant par ailleurs à une harmonie de vie. Votre ostéopathe est là pour aider votre corps à se rééquilibrer malgré tout. Ensemble, vous trouverez également des activités complémentaires aidant votre organisme a conserver cette harmonie.

Cette collaboration vous permettra d'amélirer vos gestes techniques dans le plus grand confort. Elle aidera également les musiciens, danseurs, chanteurs et peintres à retrouver leur sens artistique parfois perdu ou modifié à la suite d'un traumatisme.